f0b617dfa1ed2320269

Re-Bonjonr Populace!

Pour notre recherche sur les révolutions, nous nous sommes basé sur plusieurs livres. Ces recherches nous ont permis de constater que la Révolution Française avait plusieurs origines. Premièrement, le peuple fut grandement inflencé par le siècle des Lumières, (1715-1789) qui remets en questions la base du système monarchique  (1750-1770). Ce siècle critique également les coutumes issus de se système politique tout en amenant l'idée de la liberté dans la population. Selon Roger Chartier, la révolution a servie de procès à la monarchie et également que l'année 1789 est une année de rupture, car le peuple français est le premier à faire une révolution de la sorte. Deuxièmement, il y a également un mouvement de détachement qui c'est créé dans la population. Les français rejettent l'influence des institutions christianismes, des enseignement et des prescriptions recommandées par cette-dernière.  La monarchie serait donc à l'origine du soulèment de la population, ses excès ont menés au soulèvement. Finalement, c'est origines peuvent se retrouver encore aujourd'hui dans la littérature comme par exemple Les Misérables de Victor Hugo (1802-1885).  Les livres utilisés pour cette partie de la recherche sont: 

- «La France en révolution» de Michel Biard et de Philipe Bourdin;

- «L'Ère des révolutions» de Eric J. Hobsmawm

- «Les origines culturelles de la Révolution française» de Roger Chartier;

Pour ce qui est de la seconde révolution sur laquelle nous avions fait des recherches, soit la Révolution cubaine, nos recherche nous ont appris les causes et les conséquences. Dans un premier temps, Cuba était une colonie de l'Espagne, depuis le début du XIXe siècle. Les espagnols ont ensuite cédé l'île aux américains, qui voyait en cette terre un moyen d'élargir leur commerce. Depuis 1898, année pendant laquelle les États-Unis prirent officiellement le contrôle de l'île, ces derniers exercent un pouvoir politique et économique quasiment total. Pouvoir qui était orienté vers les intérêts de leur pays, soit se faire de l'argent. Les américains ont alors passé plusieurs lois, comme l'amendement Platt, qui autorisait les interventions militaires américaines. Ce fut donc, depuis 1902 (date de l'amendement Platt) jusqu'au début de la révolution, soit en 1953 (date de l'attentat contre la caserne de Moncada) que le peuple cubain fut réduit au minimum dans leur propre pays, sans aucun pouvoir d'action. Ce fut grâce à Castro, le Che et leurs hommes que Cuba fut «libérée» de l'Empire des États-Unis. C'était le premier pays aussi proche du territoire américain à pouvoir leur tenir tête. Il y eu alors un embargo qui dura jusqu'à aujourd'hui. L'économie de Cuba se focalisa sur les productions locales pour exporter vers l'URSS, le tout en ignorant les États-Unis le plus possible. Aujourd'hui les tensions sont moindres, mais ila quand même fallut plusieurs décennies pour avoir une si bonne entente entre les deux pays. Les livres qui suit sont ceux qui nous ont permis d'approfondir le sujet: 

- «Washington contre Cuba, un demi-siècle de terrorisme» de Salim Lamrani;

- «Raul Castro, l'apres Fidel» de Biran Latell;

- «États-Unis contre Cuba, les interventions d'un epire, l'autodétermination d'un peuple» de Ducle Maria Cruz Herrera;

- «Cuba l'aveuglement coupable» de Jacobo Machover;

- «Cuba, Haïti et l'interventionnisme américain un poinds, deux mesures» de Mario Menéndez;

- «Cuba: de l'indépendance à nos jours» de Michèle Guicharnaud-Tollis;

- «La Crise de Cuba (octobre 1962) du mythe à l'histoire» de Gabriel Robin;

- «Castro et la Révolution Cubaine» de Angelo Trento;

- «Cuba face à l'empire» de Salim Lamrani.